Une journée parfaite à La Clusaz, c’est quoi ?

Publié le 24 octobre 2022,


L’itinéraire idéal, la recette du bonheur, l’autoroute du kiff… Appelez ça comme vous voulez ! Aujourd’hui, on vous embarque au pays merveilleux de la poudre blanche. Pas celle qui se glisse dans vos narines, l’autre : celle qui glisse tout court.

 


Imaginez, vous ouvrez vos petits yeux dans votre lit douillet, et dehors, il a neigé toute la nuit. Le soleil pointe le bout de son nez derrière la chaîne des Aravis. Le village se réveille à peine et les skieurs frétillent (ou trépignent) d’impatience en attendant l’ouverture des pistes. Le matos est prêt depuis la veille sur la table du salon et vous comptez bien être parmi les premiers à tracer la poudreuse. Ça y est : 9h00 tapante, c’est parti pour l’aventure ! 

On file en haut du plateau de Beauregard pour admirer le lever de soleil sur le col des Aravis. Un petit café au restaurant d’altitude le 1647 remettra d’aplomb ceux qui ne sont pas bien réveillés. Et direction la première descente tout en douceur pour s’échauffer sur les douces pentes du plateau. 

Tandis que les familles poursuivent la descente de la piste du reblochon jusqu’au village, on décide de faire le grand tour en passant chez les voisins de Manigod. Arrivé au col de la Croix Fry, l’échauffement continue jusqu’à la Tête de Cabeau avant de rejoindre le col de Merdassier. Les choses sérieuses peuvent commencer : rendez-vous en haut de l’Etale !

Maintenant que vous êtes bien chauds, on attaque avec la piste rouge Régine Cavagnoud pour faire chauffer les cuisses et tenir un schuss jusqu’au village avant de grimper sur le massif voisin. Si jamais vous avez un coup de mou, une escale dans un des nombreux troquets du coin sera parfaite pour vous reprendre des forces. 

Prochaine étape : le crêt du Loup sur le massif de l’Aiguille. L’objectif est simple : manger des bosses sur le mur d’Edgar Grospiron et visiter le Family Run pour une initiation au freestyle sur des modules adaptés à tous les niveaux. Le terrain de jeu est tellement ludique qu’on vous conseille de le faire 2 fois. Une première en repérage, une deuxième en lâchant les freins !  



Les connaisseurs auront déjà compris, cette grande visite du domaine s’achève forcément à Balme. Certains diront : “le meilleur pour la fin”, mais nous ne sommes pas là pour faire du favoritisme. La combe de Balme se mérite. Depuis la télécabine et sur le télésiège qui mène au col, on prend son temps de repérer les lieux, d’étudier les lignes et d’admirer ceux qui dévalent ce grand snowpark offert par Dame Nature. C’est le site de backcountry par excellence et, sans le savoir, vous y croiserez probablement des pointures internationales du ski freeride et freestyle. Ouvrez grand les yeux !


Pour rentrer, la télécabine du Fernuy vous déposera presque au sommet de l’Aiguille. C’est la tête pleine de souvenirs que vous descendez jusqu’au village, à moins que vous ayez le temps de prendre un dernier verre au relais de l’Aiguille en admirant le coucher du soleil sur la vallée.



 

Nous vous suggérons également

Du mardi 03 au mardi 31 janvier 2023

Mardi

Qui n’a jamais rêvé de se retrouver au sommet des montagnes enneigées à l’heure où le soleil tire sa révérence ? Déguster de bons produits et dévaler, seul, la dernière piste au soleil couchant, c'est ce que vous proposent les soirées "Il va Fernuy..."